Ex libris Le cri de la tortue

Hé ! REgardez un peu le paysage, istalles-vous.

La Tortue interpelle les passants. Depuis qu’elle a quitté son milieu naturel, elle n’y est plus retournée. Pourtant elle sait en parler. Son parc culminait sur la tête d’un aigle géant, endormi là depuis des générations de tortues.

Situation remarquable car la mer n’osait même pas submerger le rapace. Et le vent pourtant si violent s’inclinait face à son aplomb protégeant ainsi cet écrin. De sa vigie, elle pouvait admirer à la fois l’horizon bleu et les trésors du jardin. L’été, elle se promenait dans les allées où elle pouvait, avec beaucoup de précautions, manger des figues de barbarie, siroter un verre d’eau à la menthe sur une terrasse entourée d’oiseaux du paradis. L’hiver, elle se faisait des poêlées de châtaignes en famille. Cette grand-mère ne cesse de radoter à propos de son paradis perdu. Mais elle fait partager aussi son expérience de dessinatrice quoi de plus normal pour une observatrice.
De sa vigie lente, elle crie de plaisir mais parfois d’effroi. Et, si par hasard, vous lui posez des questions sur la galerie de portraits qui décorent sa carapace, elle vous fera voyager chez Platon, vous parlera de sa rencontre avec les dieux grecs, vous montrera son bestiaire d’oiseaux venant des quatre coins du monde, ou tant d’autres histoires ayant traversé le temps avec elle. Soyez curieux et laissez-vous porter par son récit tout en image.

Pour la contacter envoyez lui un mail à cette adresse :
cecilepages34@gmail.com
et parce qu’il faut bien se mettre à la page :

Enregistrer

Enregistrer